disque dur vs SSD

Description de l'image


Les processeurs sont « en théorie » de plus en plus performants. Attention tout de même lors du choix d’un ordinateur neuf. Un processeur intel i3 peut être plus performant qu’un processeur i7 !… difficile de s’y retrouver.
Saviez-vous que lire ses mails, aller sur internet, visualiser ses photos… consomme beaucoup de ressources disque dur ?
 
Un disque dur traditionnel, en photo ci-dessus, est composé d'une galette métallique qui tourne à 5400 tr/mn ou 7200 tr/mn selon les modèles.
Une tête de lecture pivotant sur un axe vient effleurer la surface pour recueillir par magnétisme les données.
 
Plus l'ordinateur est utilisé... plus le disque est désorganisé (spécialement sous Windows...) plus les têtes sont amenées à se déplacer.
Les disques durs étant de plus en plus importants en capacité, plus il y a de place, plus il y a de déplacement.
 
Les déplacements permanents provoquent inévitablement des lenteurs...
 
Quoi de mieux qu'un ordinateur rapide... c'est ce que nous attendons tous !
 
Sachez que mettre un disque électronique, dit SSD (Solid State Drive) va apporter à l'ordinateur beaucoup de rapidité car l'accès aux données se fait sans déplacement mécanique.
Un SSD est une grosse carte mémoire, comme dans votre appareil photo. Pour aller à un point ou à un autre du disque SSD, l'accès est direct par adressage numérique.
 
Exemple concret :
sur le même ordinateur, préparation d'un disque traditionnel sous Windows 7 et de sa copie identique en SSD.
Le démarrage de Windows met 80 sec pour faire apparaître le bureau avec le disque traditionnel alors qu'il met à peine 15 secondes avec le SSD.
 
Autre avantage, le SSD, à condition de choisir une bonne marque, sera plus fiable...
Quant aux disques traditionnels, plus ils ont une capacité importante, plus ils sont fragiles !
 
Maintenant que vous avez vu l'intérieur d'un disque dur, vous comprenez que la moindre chute peut être fatale pour vos données.
Pour un disque traditionnel, n'hésitez pas à le formater en plusieurs partitions et mettez vos données sur la deuxième partition. L'expérience montre que lors d'une petite chute, la deuxième partition peut être plus facilement récupérable.
C'est un constat "terrain"...
 
 Quoi qu'il en soit... faites des sauvegardes régulières sur un autre média (disque externe en USB, disque réseau,...)
 
... et pourquoi pas mettre en place un serveur NAS permettant d'avoir votre propre Cloud personnel !